Contrer le gaspillage alimentaire

Enjeu social important, le gaspillage alimentaire touche presque tous québécois et entreprise provinciale. Il est difficile d’y échapper mais certaines mesures nous permettent d’alléger la quantité de perte de nourriture dans notre foyer.

Qu’est-ce que c’est que le gaspillage alimentaire ?

La perte de nourriture dans la chaîne alimentaire se produit lorsqu’on jette des denrées au champs, en transport, à la ferme, à l’épicerie, au restaurant, à l’hôtel et à la maison.

Qu’est-ce que ça coûte ?

On parle alors de gaspillage de vivres, mais aussi de gaspillage d’espace et de ressources puisque ces aliments sont cultivés sur des terres agricoles qui nécessitent une quantité importante d’eau en arrosage. Rajoutons au calcul l’espace occupée dans les sites d’enfouissements et la pollution qui découle de l’incinération. On évalue a 58% la quantité de perte de nourriture dans la chaîne alimentaire au Canada.[1] Ce qui représente 35,5 millions de tonnes de pertes.

Comment réduire les pertes et déchets alimentaire ?

On estime que de tout ce gâchage, 11,2 tonnes pourraient être épargnées.

À la maison, vous pouvez éviter ces pertes par :

  • Une bonne planification de vos menus et épiceries
  • Un entreposage adéquat
  • La congélation de vos aliments
  • La transformation des aliments défraîchis (smoothies, potages)
  • La rotation de votre réfrigérateur

Cependant, les fruits et légumes qui n’ont pas « fière allure » restent boudés par les restaurants, les hôtels et les épiceries. C’est ici que nous entrons en jeux en vous proposant des paniers de constitués de « pas jolis », que nous allons chercher directement à la ferme et au champ, pour réduire ces pertes et déchets.

Consultez notre article sur comment Faire son épicerie en vrac !

Et vous, quels moyens prenez-vous pour réduire votre impact en déchets alimentaires ?

[1]  Source : https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/citoyens/mieux-consommer/gaspillage-alimentaire

Partagez :